Dans l’univers, on peut trouver deux sortes de créatures. Des avec deux jambes et un iphone, des avec branchies, des avec mille pattes, des avec yeux qui voient à 180° et langue gluante qui attrape les sauterelles au vol, et des qui broutent l’herbe en regardant les trains passer. Qu’elles soient debout, à quatre pattes, avec des ailes ou rampantes, ces créatures font partie d’une catégorie à part : la catégorie de ceux qui respirent.

Dans la seconde catégorie, on compte les créatures qui finissent en « man » « ers » ou « or ». Elles volent avec le poing devant grâce à un sandwich 100% kryptonite, sautent de building en tours de verre en projetant un fil d’araignée ou se battent avec astéro-haches, fulguro-poing et corno-fulgure. Ce qui différencie ces dernières c’est qu’elles se déplacent avec une carrosserie de 150 tonnes, mais dans l’ensemble, toutes ont des supers pouvoirs, veulent la paix sur terre, combattre les méchants et que les petits garçons jouent à la bagarre en jouant avec leurs répliques made in China devant les caisses des magasins de jouets en faisant des bruits de bouche.

Les hommes sont merveilleux. Ils sont capables de verser une larme pour un robot qui coule une bielle.

Françoise Dolto l’a dit : avant d’être des hommes, les hommes étaient des petits garçons. Puis ils ont fait croire au reste du monde qu’il leur était poussé des lunettes, une voix grave et un abonnement aux pages saumon du Figaro. En vrai, les hommes n’ont qu’un rêve : faire la bagarre devant les caisses des magasins de jouets en faisant des bruits de bouche.

C’est pour ça que les anciens petits garçons continuent à s’émerveiller devant les créatures qui finissent en « man » « ers » ou « or » : ils veulent de la bagarre.

C’est pour ça que cet été sur nos écrans de ciné, on s’est fait envahir par des carrosseries de 150 tonnes : la bagarre, c’est bon pour le commerce. Et pourtant non, pas tant que ça nous dit le Parisien.

Et pour ceux qui ont raté un épisode, sachez que maintenant, Spiderman est noir. Oui, enfin, il n’est pas complètement noir, il est métisse. Mi afro-américain mi-latino. Et ce n’est pas exactement Spiderman, c’est New Ultimate, la collection contemporaine de Marvel. D’accord. N’empêche, le nouveau qui remplace l’homme-araignée, il ressemble drôlement à Obama. Et ça, ça défrise les libéraux.

Non, non, c’est mathématiquement prouvé : ce ne sont pas les femmes qu’on verrait remplir de leurs fesses les sièges de cinéma pour admirer Tobey Maguire embrasser à l’envers Kirsten Dunst et filer dans sa petite combi rouge.

(…)

Hum. Remarquez, j’en connais bien une qui était amoureuse d’Albator. Et y a pas, Albator, ça finit en « or ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Bulk Email Sender