« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Eh ben, ça va être un beau bordel).

Au moment où 1 million de participants se massent pour la messe de clôture des JMJ, impossible d’y couper : s’il y a bien un endroit où on parle d’amour, c’est là ! Des hommes, des hommes, des hommes ! Et bien sûr quelques femmes dont une super-rivale : Marie, preuve que la messe est un it en terme de spots préférés des femmes pour trouver des hommes. La messe c’est génial ! Que des gens qui s’aiment et qui chantent ensemble, des beaux habits, un beau décor, du bon vin et une ambiance super friendly garantie par le maître des lieux : MC Jesus Christ (prononcer djzeuss craïst avec le r yaourt). Les cafés karaoké peuvent aller se rhabiller.

            > Les bright sides de la messe (pourquoi la messe c’est the place to be).

- Ça finit à l’heure du brunch. Vous avez le temps d’aller faire votre footing avant ; pendant, vous décompressez entre deux bougies tout en vous ressourçant devant le psaume du jour ; et après vous rechargez vos batteries autour d’un repas digne de la Cène.

- C’est mixte. Si vous avez envie de vous mélanger, c’est le moment !

- C’est plein d’amour. De toute façon, ça ne parle que de ça. L’amour, l’amour, l’amour, l’amour ! Même les blogs de filles n’en parlent pas autant.

            > Les bad sides de la messe :

- Les sapes. Au secours ! Des textiles aux accessoires, c’est n’importe quoi ! Vous voulez bien vous adapter mais vous ne voulez pas passer pour une MST (Mocassin Serre-Tête). Le hic, c’est que si vous vous démarquez trop, vous pourriez passer pour une hérétique. Mollo au début, faites dans le soft. Un jean bleu foncé avec un pull gris chiné feront l’affaire. Et si vous avez besoin d’un doudou, mettez une culotte Bob l’éponge, ça vous rassurera.

- Fait frisquet. Niveau température, c’est pas le Pérou. Autre alternative fringues : prenez un gilet (pas le jaune zippé à capuche écrit Fuck me in the ass !, on vous l’a dit : c’est pas le moment). Optez pour plus de discrétion pour une fois, au moins le temps d’un premier repérage.

- Les chaises. Pas confort. Mal au cul. C’est le prix à payer pour élever votre âme. Prévoyez un petit châle à mettre sous votre séant.

> Comment repérer sa proie pendant la messe ?

15 minutes avant le début, postez-vous à l’entrée pour voir arriver les ouailles. Attention à ne pas rester près de la porte, on pourrait croire que vous êtes là pour faire la mendicité ! Restez en bas du perron, comme si vous attendiez le Premier ministre. L’air digne mais ouvert. Il est probable que votre cible soit :

1 – En couple. Oubliez.

2 – En couple + enfants. Agissez si vous êtes une petite vicieuse. Sinon, oubliez.

3 – Seule. Foncez !

4 – Seule au bras de son papa ou de sa maman. Souriez à maman et Foncez !

Une fois que vous aurez jeté votre dévolu, prenez place au plus près de ce bienheureux qui s’ignore encore.

Les gibiers alentour

Tous ceux qui se sont retrouvés aux JMJ. Pour draguer en plein air, quel est le site de rencontre qui peut rivaliser en proposant une sortie comptant 1 million de participants ?

Les grottes à ne pas manquer

La grotte de Lourdes, évidemment !

Le lien « Homme qui rit à moitié dans ta caverne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Bulk Email Sender