Qu’Yvette Roudy me pince la couenne ! Qui s’est principalement fait livrer une quatre fromages par une femme ? Qui a le plus souvent reçu un paquet DHL des mains d’une femme ? Si les coursiers étaient féminins, ils s’appelleraient des… ? Non, pas des coursives, des coursières. Mais comme le masculin l’emporte (m’aurait étonné ça), le peu de filles qui peuple la tribu des livreurs en deux roues peut ravaler ses années de lutte féministe : le scooter de livraison est encore un outil de garçon.

Pour le principe, c’est déplorable. Pour le coup d’œil, c’est supportable.

L’avantage du livreur en scooter est double : 1/ il vient à ton domicile et 2/ s’il te tape dans l’œil, tu peux lui faire comprendre qu’il a tes coordonnées sur son carnet de livraisons autant que prendre son petit nom sous prétexte d’une commande future : « Gérard ? Oh mais c’est très mignon Gérard ! Je le note pour une commande future ». L’inconvénient : si tu commandes une pizza par jour, attends-toi à payer un peu de ta personne au niveau du gras.

Mais comment attraper au vol un garçon sur un scooter de livraison ?

- En se faisant livrer des vivres. Japonais, italien, indien, malien, guatémaltèque, bref, tout ce qui se mange est susceptible d’arriver chez vous en moins de 30 minutes, sinon on vous rembourse la commande (et on en connaît des petits radins qui ont brouillé les pistes pour becqueter à l’œil). En somme, pour trouver un livreur à votre goût il suffit de faire du repérage en rôdant autour des restos qui proposent leurs menus à emporter. Seul hic, vous pouvez choisir votre menu mais vous pouvez difficilement choisir votre livreur.

- En se faisant livrer des fleurs. Double intérêt à cette option : un homme sonne à votre porte, et c’est pour vous livrer des fleurs. Avantage indéniable : Ô joie ! Inconvénient indéniable : c’est vous qui payez.

Monsieur Flower Power 30 vous plait ? Il faut agir vite ! N’oubliez pas qu’il n’a que quelques instants pour effectuer la livraison et que durant son service d’autres concurrentes viendront lui ouvrir leur porte en exultant d’une voix de gorge de circonstance leur ravissement de recevoir des roses rouges ; comme suit : « Hiiiiiiii ! Des roses ! Hiiiii ! ». Notez toutefois que cette option est peu probable puisque la plupart des femmes ne sont pas prêtes à payer 30€ de leur poche pour manigancer un plan machiavélique visant à serrer un pauvre innocent descendu de son scooter, sans même savoir la tête qu’il aura. Toutes ne sont pas aussi tordues que celle qui écrit ces lignes. Sauf si elles ont lu ces lignes et qu’elles se disent « Tiens, c’est pas con en fait ! ». Dans ce cas, c’est qu’elles sont tordues.

- En remplaçant une hôtesse d’accueil. Pour avoir testé grandeur nature l’enviable statut d’hôtesse d’accueil, je dirais qu’à l’endroit des coursiers son impact est proche du trou noir. L’hôtesse d’accueil, le coursier s’en fout. Il en voit des tonnes, elles sont toutes coiffées, maquillées, habillées pareil et provoquent chez lui autant d’excitation que la diffusion d’un sketch de Mado la niçoise. Tentez un contact et vous verrez. Au mieux il vous demandera « C’est où les toilettes ? », au pire il brandira son carnet de courses sur le comptoir de l’accueil en éructant un lapidaire « Tampon ! », auquel vous répondrez pour ironiser « Oui. Normal, super, super-plus ? ». Il n’écoutera pas et vous arrachera son carnet sans dire au revoir ; et ceci pour une seule raison : en entreprise, le coursier est con. C’est normal, lui c’est un rebelle à deux roues, il travaille les cheveux au vent sous son casque et vous, l’hôtesse, avez les cheveux tirés : ça le défrise.

À défaut de garder ton glamour, garde ton humour.

Les gibiers alentour

Sachant que l’homme sur un scooter de livraison est par définition mobile, la difficulté réside dans le fait de le localiser, donc de définir avec exactitude qui serait susceptible de se trouver dans son entourage. Néanmoins, il existe des feintes :

- Le pompiste.

L’odeur de l’essence, ça vous a toujours fait planer et le côté Bagdad café, l’atmosphère moite, les mains noires, le gars cra-cra, ça vous émoustille. Dans ce cas, repérez les stations essences en centre-ville, celles qui ne paient pas de mine, un peu laissées à l’abandon. Allez acheter un paquet de bonbons et demandez un conseil mécanique. Laissez-le parler, émerveillez-vous… et roule ma poule !

- Les vendeurs de scooters.

Voir « pompiste ».

- Le policier (dernier recours).

Ça tombe sous le sens. Qui de mieux placé qu’un agent de l’ordre publique pour tourner autour de notre Lucky Luke à moteur ? Pour choper un policier dans l’exercice de sa fonction, c’est finger in the nose : vous n’avez qu’à sortir de chez-vous, il y en a partout ! Acceptez néanmoins que vous devrez affronter les regard suspicieux de son groupe d’intervention avant de pouvoir entamer une conversation plus intime. Choisissez votre poulet demandez-lui votre chemin en prenant l’air intimidée. S’il vous reconnait pour lui avoir balancé un pavé dans la gueule lors d’une manif, c’est qu’un lien s’est tissé entre vous : continuez ! Sinon, dites-lui que vous n’avez pas l’habitude de venir dans le coin et demandez-lui si ça l’embête de vous accompagner quelques mètres pour vous montrer le chemin car vous n’avez aucun sens de l’orientation : vous êtes « vraiment une fille ! ». S’il n’est pas trop benêt (on ne sait jamais), il fera un clin d’œil à ses collègues pour se retrouver tout seul avec vous. Là, envoyez-lui un bon coup de genoux entre les Rangers et finissez par lui dire que ça vous ferait plaisir de le revoir.

Sinon, vous pouvez aussi assumer votre intelligence et ne pas vous livrer à cette mascarade débile. Ou, autre option, le traiter de « connard de flic » et attendre qu’il vous attrape. Plus risqué, mais nettement plus marrant

Les grottes à ne pas manquer

Pour repérer des grottes ma fille, prends tes pieds, sors de chez toi, collecte les prospectus, note les endroits où les livreurs ont une bonne tête, fais ta liste : pars à la chasse, quoi !

« Homme qui rit à moitié dans ta caverne »

Le livreur peut aussi être porteur de tout et de n’importe quoi !

Sinon, vous pouvez aussi demander à vous faire livrer des préservatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Bulk Email Sender